top of page
Le tourne-à-vues, 2023

Passages Insolites, EXMURO arts publics, Québec



Cette installation interactive questionne le passage parfois trop rapide et linéaire dans un endroit où il faudrait, au contraire, prendre le temps d’apprécier toute la richesse des points de vue. Le tourne-à-vues invite donc les passants à s’asseoir et à activer le pédalier. Ils seront alors entrainés dans un lent mouvement circulaire, ce qui leur permettra de ne rien manquer de l’environnement qui les entoure.

 

Incline, 2018

Third Shift Public Art Festival, Saint John (NB)



Cette installation met en évidence une série de fenêtres coupées à la hauteur du sol par le dénivelé de la rue Grannan. Prenant la forme de ces fenêtres et de leur encadrement en briques, le projet se concrétise par trois modules déposés sur le sol. Ceux-ci jouent avec la pente et deviennent un petit escalier. Tout en étant utile, ce projet souhaite attirer l’attention sur un élément architectural que l’on retrouve à plusieurs endroits dans le centre-ville de Saint-John, au Nouveau-Brunswick.

 

À deux c'est mieux!, 2017
Art Souterrain ; festival d'art contemporain
Palais des Congrès, Montréal



Alors que la forme et le mouvement rappellent les balançoires à levier, la position ambigüe d'un tel objet d'amusement réfère au cheval qui se balance en échange de quelques pièces de monnaie. De plus, ce projet affirme, dans son fonctionnement même, l'idée selon laquelle le plaisir est lié au partage d'une expérience avec l'autre. En effet, la balançoire ne peut fonctionner qu'en ayant un acolyte dans le jeu. Les deux sièges se font toutefois dos, et ce, afin d'affirmer l'individualité du vécu, même dans le partage d'une réalité commune.

La place inversée, 2016

Oeuvre réalisée en collaboration avec la résidence d'artiste à Jiwar Creacio I Societat, Barcelone



Cette oeuvre représente le vide laissé par la place publique dans le tissu urbain. Elle «traduit» l’environnement architectural en une version réduite et inversée de lui-même.

 

Merci à Mireia Estrada, Maria-Jesus Bronchal et Fernando Bravo pour leur aide et leur collaboration dans de ce projet.